Le vent se lève ! . . . il faut tenter de vivre !
L'air immense ouvre et referme mon livre,
La vague en poudre ose jaillir des rocs !
Envolez-vous, pages tout éblouies !

Paul Valéry

mercredi 6 novembre 2013

Je n’avais encore jamais eu affaire à un chat qui parle, mais, comme le disait mon père, les bonnes manières, ça ne mange pas de pain.


Jasper Fforde, Délivrez-moi !, traduit de l’anglais par Roxane Azimi, paru en 2002 (le titre anglais Lost in a Good Book est un autre jeu de mots intelligent).

Je viens de dévorer joyeusement le deuxième volume des aventures de Thursday Next, agent spécial d’une Angleterre de 1985 où rien n’est comme chez nous.

Mon père, sa passion était de tuer et d’empailler. À sa mort, il a tenu à être empaillé à son tour. C’est lui, là-bas.

Sauf que je ne compte pas dire grand-chose de l’intrigue… L’héroïne se contente de lutter un peu contre tout le monde, d’empêcher la terre de disparaître dans un immense coulis de fraise, d’essayer de délivrer son mari et d’apprendre à entrer dans les livres simplement en les lisant. Parmi les intrigues secondaires : une migration de mammouths, un énième Cardenio de Shakespeare qui réapparaît, une excursion dans Le Corbeau de Poe, etc. Beaucoup d’humour, de références littéraires et de délire. On ne regarde plus ses romans avec le même œil ni les personnages de mots avec la même confiance.
J’ai eu plaisir à retrouver un monde découvert avec joie il y a un an. J’ai été un peu noyée sous la profusion du texte tout en étant émerveillée par ce jaillissement. J’aime bien cette série car elle donne une prime aux gros lecteurs : plus on connaît la littérature, plus on s’éclate. À relire dans 20 ans !

-       Mais c’est ridicule ! cria Hopkins alors même qu’on le traînait hors de la salle.
-       Non, répondit le Magistrat, c’est Kafka.


6 commentaires:

  1. Que j'aime cette série !!! Il faut que je prenne le temps de la relire !

    RépondreSupprimer
  2. Comme tu dis, plus on connait la littérature, plus on peut apprécier cette série. J'avais lâché au 3e épisode, notamment car ma culture "classique" n'étant pas assez poussée, je ne saisissait pas toutes ces allusions...

    RépondreSupprimer
  3. Surtout que c'est du classique britannique ou américain, pas facile pour nous. Mais du coup nos efforts sont récompensés ! Je pense les découvrir lentement pour me donner le temps de me cultiver.

    RépondreSupprimer
  4. J'avais bien aimé le premier de la série.

    RépondreSupprimer
  5. J'adore cette série que je n'ai toujours pas fini de lire !

    RépondreSupprimer
  6. Je préfère la lire lentement, comme ça je comprends mieux les références ! Puis, ce serait dommage de l'épuiser.

    RépondreSupprimer

Les commentaires sont libres mais ça empêche pas chacun d'être responsable de ce qu'il/elle écrit (ou, comme le dit une amie, "Ce n'est pas une raison pour faire les cons").